symptôme

symptôme

symptôme [ sɛ̃ptom ] n. m.
• 1538; sinthome v. 1370; lat. méd. symptoma; gr. sumptôma
1Phénomène, caractère perceptible ou observable lié à un état ou à une évolution (le plus souvent morbide) qu'il permet de déceler. indice, signe. Symptômes subjectifs : troubles perçus et signalés par le patient. Symptômes objectifs, découverts par le médecin. ⇒ signe. Ensemble de symptômes. syndrome. Symptôme avant-coureur. prodrome. Symptôme pathognomonique ( diagnostic) .
2Ce qui manifeste, révèle ou permet de prévoir (un état, une évolution). 1. marque, présage, signe. « Les symptômes de l'admiration et du plaisir viennent se mêler sur mon visage avec ceux de la joie » (Diderot). Les symptômes avant-coureurs d'une crise. Ling. Fonction de symptôme du signe.

symptôme nom masculin (bas latin symptoma, du grec sumptôma, de sumpiptein, tomber ensemble) Phénomène subjectif qui traduit les états morbides et qui est lié aux troubles fonctionnels ou lésionnels qui le déterminent. (Il s'agit surtout de douleurs, de troubles de la sensibilité ou de troubles sensoriels.) Ce qui permet de deviner un état de fait à venir ou mal connu : Le symptôme d'une grave crise internationale.symptôme (difficultés) nom masculin (bas latin symptoma, du grec sumptôma, de sumpiptein, tomber ensemble) Orthographe Avec un y et un accent circonflexe sur le o. En revanche, les dérivés symptomatique et symptomatologie ne prennent pas d'accent circonflexe. Sens syndromesymptôme (synonymes) nom masculin (bas latin symptoma, du grec sumptôma, de sumpiptein, tomber ensemble) Phénomène subjectif qui traduit les états morbides et qui est...
Synonymes :
Ce qui permet de deviner un état de fait à...
Synonymes :
- présage

symptôme
n. m.
d1./d Manifestation pathologique décrite par le malade ou observée par le médecin. Présenter des symptômes de pleurésie.
d2./d Fig. Indice, présage, signe. Les symptômes d'une révolution.

⇒SYMPTÔME, subst. masc.
A. — 1. MÉDECINE
a) Manifestation spontanée d'une maladie permettant de la déceler, qui est perçue subjectivement par le sujet ou constatée objectivement par un observateur. Symptôme cutané, neurologique; symptôme précurseur, précoce, tardif; symptômes cliniques, locaux, associés; symptôme principal, aigu; symptôme de la tuberculose, de maladie contagieuse. On a abandonné l'idée de force et on a cherché, comme pour la physiologie, à rattacher les symptômes à une cause organique (Cl. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 131). Les symptômes de la hernie sont extrêmement variés (QUILLET Méd. 1965, p. 162).
Symptôme objectif. ,,Symptôme se manifestant par des signes cliniques perceptibles à l'examen`` (QUILLET Méd. 1965, p. 162). Synon. signe.
Symptôme subjectif. ,,Symptôme qui ne peut être apprécié que par le malade lui-même et qui échappe à l'examinateur`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
Symptôme(-)signal. Symptôme initial d'une maladie. C'est un symptôme-signal, ce sont des douleurs prémonitoires (BENOIT ds Nouv. Traité Méd. fasc. 7 1924, p. 26). En partic. ,,Symptôme initial d'une crise d'épilepsie partielle, quelquefois secondairement généralisée, permettant de situer l'origine de la décharge neuronique dont elle dépend`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
b) MÉD., cour. Signe, manifestation d'une maladie, d'une affection, d'un état. Symptôme inquiétant, alarmant, grave. Mais, n'ayant encore rien vu le second mois, elle avait attendu quelques jours, et elle était aujourd'hui certaine de sa grossesse, que tous les symptômes d'ailleurs confirmaient (ZOLA, Dr Pascal, 1893, p. 286):
Les vieilles gens comme moi ont beau se débattre et gronder: il faut qu'ils s'adaptent, vaille que vaille. L'âge vient, les infirmités, les rhumatismes, l'insomnie, les affreux symptômes de l'épuisement nerveux, que sais-je encore? Au moment d'atteindre le but, la vie défaille.
BERNANOS, Joie, 1929, p. 579.
2. PSYCHOL., PSYCHANAL. Expression d'un conflit inconscient donnant généralement naissance à un phénomène de compromis entre le désir refoulé et les exigences de l'instance refoulante. Ces rêves éveillés inconscients peuvent donc être la source aussi bien des rêves nocturnes que des symptômes névrotiques. Et voici ce qui sera de nature à vous faire comprendre le rôle de la fantaisie dans la formation de symptômes (FREUD, Introd. psychanal., trad. par S. Jankélévitch, 1959 [1922], p. 401). Une suggestibilité particulière à la puissance des images (...), un certain infantilisme affectif et psychomoteur, favorisent chez l'hystérique une fuite de la réalité dans le refuge d'une maladie psychosomatique qui tend à s'incarner en symptômes d'organes jusqu'à réaliser le type morbide de l'hystérie de conversion (DELAY, Psychol. méd., 1953, p. 148).
B. — P. anal. Signe, indice de l'évolution, de la manifestation imminente d'un phénomène naturel. Depuis ce temps-là, l'odeur des violettes et la neige parfumée de l'aubépine, ces deux symptômes précurseurs du printemps, me sont demeurées en dégoût dans l'odorat et dans les yeux (LAMART., Nouv. Confid., 1851, p. 74). Le développement de ces orages fut marqué par une recrudescence des symptômes volcaniques (VERNE, Île myst., 1874, p. 585).
C. — P. anal.
1. Ce qui révèle, manifeste un état de choses; signe, indice avant-coureur d'un phénomène, d'un processus.
a) Manifestation généralement visible d'un état d'esprit, d'un sentiment, d'une pensée. Symptôme de la colère, de la passion, de l'impatience, de la jalousie. D'ailleurs, il grommelait en crachottant sur ses bottes, symptôme connu de hargneuse préoccupation que les camarades respectaient (BLOY, Femme pauvre, 1897, p. 13). Ça ne vous frappe pas, cette tête? Les poches sous les yeux, le pli de la bouche, tous les symptômes de la déchéance; avant la guerre il y avait encore de la morgue sur ce visage (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 109).
b) Événement, phénomène mettant au jour ou présageant un état, un processus, l'évolution de quelque chose. Symptôme d'une évolution, d'un changement; symptôme de barbarie, de drame , d'effondrement, de déséquilibre, de déclin. Il suffit de considérer les mœurs générales pour y découvrir les symptômes d'un désordre profond, et de sinistres preuves de l'affoiblissement de l'esprit social (LAMENNAIS, Religion, 1826, p. 210). Le développement de cette forme d'activité a été considérable au cours de ces dernières années, et s'il s'est un peu ralenti depuis le début de crise de 1949, il risque de s'accélérer dès l'apparition des premiers symptômes de reprise économique (PINEAU, S.N.C.F. et transp., 1950, p. 38).
2. LING. Événement linguistique donnant une information sur le caractère, l'état d'esprit, l'appartenance sociale de l'émetteur d'un message. Une distinction dont l'utilité paraît problématique: celle entre signe et symptôme, ou signe naturel . Le symptôme est, au vrai, un signe qui est partie constituante du référent (DUCROT-TOD. 1972).
Fonction de symptôme. ,,Ce qui n'est pas référentiel dans le message et informe sur l'émetteur (par exemple son appartenance sociale, régionale, son âge), par opposition à fonction de signal, de symbole. Cette fonction relève, pour Hjelmslev, de la connotation`` (REY Sémiot. 1979).
REM. Symptomal, -ale, -aux, adj., philos., litt. a) Qui est caractérisé par des symptômes, des signes. Tout est parti de ce principe: qu'il ne fallait pas réduire l'amoureux à un simple sujet symptomal, mais plutôt faire entendre ce qu'il y a dans sa voix d'inactuel, c'est-à-dire d'intraitable (R. BARTHES, Fragments d'un discours amoureux, 1977, p. 7 ds ROB. 1985). b) [Chez L. Althusser] Lecture symptomale. ,,Méthode de lecture critique qui prétend « déceler l'indécelé dans le texte même qu'elle lit et le rapport à un autre texte présent d'une absence nécessaire dans le premier » (...) (L. Althusser)`` (ANGENOT 1979). J'avais en même temps indiqué que nous devions soumettre le texte de Marx non pas à une lecture immédiate, mais à une lecture « symptomale », pour y discerner, dans l'apparente continuité du discours, les lacunes, les blancs et les défaillances de la rigueur, les lieux où le discours de Marx n'est que le non-dit de son silence, surgissant dans son discours même (L. ALTHUSSER, É. BALIBAR, Lire le Capital, t. 1, 1969 [1968], p. 183).
Prononc. et Orth.:[]. LITTRÉ, s.v. symptôme, symptomatique: ,,Quelques-uns disent [], []``; mais Ac. 1878, s.v. symptôme et Ac. dep. 1798, s.v. symptomatique: ,,On prononce le p``. Prononc. des cons. implosives sous l'infl. de l'orth., v. G. STRAKA ds Trav. Ling. Litt. Strasbourg t. 19 n° 1 1981, pp. 233-236. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1495 méd. sinthome (B. DE GORDON, Pratiq., II, sign. H 3d ds GDF. Compl.); 2. fin XVIe-déb. XVIIe s. fig. symptome « signe » (D'AUBIGNÉ, Tragiques ds Œuvres, éd. Réaume et Caussade, t. 4, p. 49). Empr. au b. lat. des médecins symptoma, -atis (Ve s., v. SOUTER Later Latin), transcrivant le gr « événement fortuit, coïncidence » et en partic. « signe (des maladies) » (le gr. est également att. au sens de « syncope », qui a vécu en fr. sporadiquement aux XVIe-XVIIe s., v. HUG. et QUEM. DDL t. 7). Fréq. abs. littér.:825. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 300, b) 1 428; XXe s.: a) 918, b) 1 080.

symptôme [sɛ̃ptom] n. m.
ÉTYM. 1538; sinthome, v. 1363; var. symptomate, in Rabelais; tomber en simptomes « être stupéfait », 1656; du lat. médical symptoma, grec sumptôma « accident, coïncidence », de sun (→ Sy-), et piptein « arriver, survenir ».
1 Méd. et cour. Phénomène, caractère perceptible ou observable, lié à un état ou à une évolution (le plus souvent morbide; Maladie), qu'il permet de déceler. Indice, signe, stigmate (→ Flair, cit. 5; indicatif, cit. 1; poison, cit. 4). || Symptômes subjectifs : troubles perçus et signalés par le patient. || Symptômes objectifs, découverts par le médecin. || Symptôme diacritique, pathognomonique, lié d'une façon sûre à une maladie déterminée, qu'il permet de diagnostiquer. Diagnostic. || Association stable de symptômes. Syndrome. || Symptôme avant-coureur. Prodrome, prognostique (signe). || Symptômes variables d'une même maladie, selon les formes qu'elle peut prendre. || Symptômes aigus (cit. 13), bénins… || Le symptôme clinique désigné sous le nom de fièvre (cit. 5). || Le symptôme, en psychiatrie, en psychanalyse (→ Refoulement, cit. 3; résistance, cit. 11). || Symptôme hystérique de conversion. || La médecine du symptôme (→ Hygiéniste, cit. 1).
1 Trouvant dans chaque maladie des symptômes de la mienne, je croyais les avoir toutes (…)
Rousseau, les Confesssions, VI.
2 Une migraine, ce n'est pas une maladie, c'est un symptôme (…)
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 85.
3 Dans les maladies microbiennes, les symptômes sont la traduction de l'effort continu des tissus et des humeurs de s'adapter aux conditions nouvelles, d'y résister, et de revenir à l'état normal.
Alexis Carrel, l'Homme, cet inconnu, VI, VII.
2 (Mil. XVIIe). Par métaphore ou fig. Ce qui manifeste, révèle ou permet de prévoir (un état, une évolution). Marque, présage, signe. || Les symptômes de l'admiration et du plaisir (→ Enthousiasme, cit. 12). || Les pleurs, symptômes de la douleur (→ 2. Rire, cit. 2). || Les symptômes ordinaires du chef-d'œuvre (→ Gloire, cit. 27). || Symptômes de décadence (cit. 2).
4 Les malheurs ont leurs symptômes comme les maladies (…)
A. de Musset, la Confession d'un enfant du siècle, IV, I.
5 — Ce sont tous les symptômes avant-coureurs d'une crise; dans ce grand corps fiévreux et douloureux, un abcès énorme s'est formé et va percer.
Taine, les Origines de la France contemporaine, III, t. I, p. 152.
6 Il avait appris à se guider sur des symptômes presque imperceptibles, projection des aiguilles de glaces, disposition des menues branches d'arbre, émanations apportées des dernières limites de l'horizon, foulée d'herbes dans la forêt, sons vagues qui traversaient l'air, détonations lointaines, passage d'oiseaux dans l'atmosphère embrumée, mille détails qui sont mille jalons pour qui sait les reconnaître.
J. Verne, Michel Strogoff, p. 37.
Ling. || Fonction de symptôme d'un signe linguistique, par laquelle le signe indique un caractère du locuteur.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • symptome — Symptome …   Thresor de la langue françoyse

  • Symptome — Symptôme Un symptôme représente une des manifestations subjectives d une maladie ou d un processus pathologique, tel qu exprimé par le patient. En général, pour une pathologie donnée, les symptômes sont multiples. Inversement, un même symptôme… …   Wikipédia en Français

  • symptome — SYMPTOME. subst. m. Accident qui arrive dans une maladie, & dont on tire quelque consequence. Mauvais, fascheux symptome. bon symptome. le Medecin juge d une maladie par les symptomes …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Symptome — Symptome, griech. deutsch, in der Heilkunde die einzelnen abnormen Erscheinungen im Organismus und seinen Functionen, wodurch sich die Krankheiten bemerkbar machen, und die somit die Grundlage zur Erkenntniß einer Krankheit bilden. Man… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Symptôme — Un symptôme représente une des manifestations subjectives d une maladie ou d un processus pathologique, tel qu exprimé par le patient. En général, pour une pathologie donnée, les symptômes sont multiples, elle peut même ne pas présenter de… …   Wikipédia en Français

  • Symptome — Ein Symptom (griechisch σύμπτωμα symptoma „Begleiterscheinung“ von syn „zusammen“, pípto „fallen“, dazu das Substantiv ptoma „Fall“ ) ist in der Medizin bzw. der Psychologie ein Zeichen, das auf eine Erkrankung oder Verletzung hinweist. Es kann… …   Deutsch Wikipedia

  • SYMPTÔME — n. m. T. de Physiologie Phénomène caractéristique d’un trouble organique ou fonctionnel. La fièvre est généralement le symptôme d’une infection. Il s’emploie figurément dans le langage courant et se dit d’un Signe révélateur d’une situation… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • SYMPTÔME — s. m. Signe ou assemblage de signes dans une maladie, lesquels indiquent sa nature, et font présumer quelle sera son issue. Les médecins le disent, dans une acception moins restreinte, de Tout changement appréciable observé dans un organe ou dans …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • symptôme — (sin ptô m ; quelques uns disent sin tô m ) s. m. 1°   Phénomène insolite dans la constitution matérielle des organes ou dans les fonctions, qui se trouve lié à l existence d une maladie, et qu on peut constater pendant la vie des malades. Les… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • symptôme — požymis statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. attribute; character; criterion; feature; flag vok. Anzeichen, n; Kennzeichen, n; Merkmal, n rus. признак, m pranc. flag, m; indicateur, m; symptôme, m …   Automatikos terminų žodynas

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”